Philibert PERRINE

NĂ© le 20 juin 1990, Philibert Perrine dĂ©bute le hautbois Ă  Metz avec Serge Haerrig avant d'entrer au CRR de Paris dans la classe de Jean-Claude Jaboulay et Michel Benet. Il intègre en 2011 le CNSMD de Paris, dans la classe de Jacques Tys, David Walter et FrĂ©dĂ©ric Tardy.
Durant son cursus, il est amené à participer à plusieurs orchestres de jeunes tels que le Gustav Mahler Young Orchester, l'Orchestre du Schleswig-Holstein Musik Festival, ou encore l'Orchestre Français des Jeunes. Ces expériences lui ont permis de se produire dans des salles prestigieuses telles que le Concertgebouw d'Amsterdam, le Royal Albert Hall, la Salle Pleyel, le Salzburger Festspiele, sous la baguette de chefs tels que Philippe Jordan, Susanna Mälkki, Matthias Pintscher, Dennis Russell Davies…
Il participe à de nombreux festivals (Festival de Deauville, Jeudis Musicaux de Royan, Jeunes Talents, Flâneries de Reims…) et concerts de musique de chambre en différentes formations, notamment avec l'Ensemble Ouranos avec lequel il est en résidence à la Fondation Singer-Polignac. Il est invité à jouer avec des ensembles tels que l’Opéra de Paris, l'Orchestre de Paris, l’Ensemble intercontemporain, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, l'Opéra de Lyon, l'Ensemble Les Dissonances...
Finaliste du Concours international du Printemps de Prague en 2014, il remporte la mĂŞme annĂ©e le 1er prix du Concours international de hautbois Crusell, puis obtient en 2015 le troisième prix du prestigieux Concours international de hautbois de la Fondation Sony Japon. En 2016, il remporte le troisième prix du Concours international de hautbois de Muri. Ces succès lui donnent l’occasion d'interprĂ©ter les principaux concertos du rĂ©pertoire du hautbois (Mozart, Strauss, Bach…) avec des orchestres tels que le Prague Chamber Orchestra, le Gunma Symphony Orchestra, The Jousia Ensemble, l’Argovia Philarmonic…
En 2015, il intègre l'Orchestre de l'OpĂ©ra de Paris en tant que hautbois co-soliste. Il est Ă©galement nommĂ© RĂ©vĂ©lation Classique de l’Adami 2016.