Fabrice FEREZ

Après des études de hautbois au Conservatoire National Supérieur de musique de Lyon, Fabrice FEREZ se perfectionne au sein des académies Mozart de Prague et Cracovie où il suit l’enseignement de Maurice BOURGUE pour le hautbois et de Sandor VEGH pour la musique de chambre.

Membre de l’orchestre des Jeunes Gustav Mahler, il joue sous la direction de chefs tels que Bernard HAITINK ou Claudio ABBADO. Il se produit ensuite avec des formations telles que l’orchestre National de l’Opéra de Paris, l’orchestre National de Lyon, l’orchestre Philharmonique du Luxembourg et l’orchestre Philharmonique des Flandres.
Professeur Certifié au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Besançon, il devient ensuite hautbois solo de l’Orchestre Victor-Hugo Franche Comté et concentre l’essentiel de son énergie musicale à la région de Franche-Comté.

Passionné de musique de chambre, sa discographie comporte des œuvres pour trio d’anches de compositeurs d’Europe Centrale, un CD consacré à ses transcriptions pour vents des trios de Schubert et Beethoven. Il a également mené un travail de redécouverte de l’œuvre pour hautbois et guitare du virtuose romantique Napoléon COSTE couronné par un enregistrement en 2009.
Co-directeur artistique de l’ensemble de musique de chambre Tétraktys, il a enregistré le quintette pour vents et piano de Mozart.

Il forme un duo remarqué avec le pianiste suisse Marc Pantillon avec qui il vient d’enregistrer un deuxième récital pour le label Claves.

Passionné par la création contemporaine, il donne régulièrement les grandes pièces d’aujourd’hui dédiées à son instrument (HOLLIGER, CARTER, BERIO, LUTOSLAWSKY, HARVEY, MONTOVANI, CHEN). Il interprète aussi la jeune génération de compositeurs avec « Au bleu bois » de Misato MOCHIZUKI (2000). Le compositeur Bruno GINER lui a dédié une pièce solo « Trois silences déchirées » (2013), Philippe Hersant lui a dédié « Shehnaï » (2016).

S’intéressant à la direction d’orchestre depuis l’âge de 19 ans, il a dirigé de 1994 à 2000 l’ensemble Orchestral Lyon-Région et l’Orchestre universitaire de Franche-Comté de 1998 à 2005 ainsi que l’Orchestre Philharmonique de Besançon de 2001à 2014.

Son amour de la transmission et de l’enseignement l’ont conduit à donner des Master Classes en Chine, au Japon, en Slovénie, en Allemagne ou en Suisse.